TPMP : pour cet épidémiologiste, les fêtards doivent écopper de 10 000 euros d’amende !

Certains ne peuvent pas s’empêcher de faire la fête, surtout « les jeunes » pour l’épidémiologie Martin Blachier. Ce dernier a une idée : une amende de 10 000e pour ceux qui désobéissent.

TPMP

Alors qu’il était invité sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste ce jeudi 5 novembre, l’épidémiologie Martin Blancher à fait débat avec sa « proposition de loi”. Pour lui, si les jeunes fêtards ne peuvent s’empêcher de faire la fête, alors il faut les punir. Avec une amende de 10 000e.

Une 2e vague de Covid-19 s’est abattue sur la France

Si on cherche une sanction efficace, qui impressionne de par son nombre de 0 et qui peut aussi, en prévision, empêcher beaucoup de personnes de commettre l’impensable en pleine 2de vague, c’est bien une grosse somme d’. La majorité des gens pensaient que pour convaincre, il fallait se tourner davantage vers la responsabilité civile et sociale, la logique, voir même l’empathie. Mais non, une bonne amende bien salée et le tour est joué !

Décidément cette pandémie mondiale ne cesse de nous surprendre par des rebondissements tragiques ponctuels certes, mais aussi, et surtout, parce que les médecins, scientifiques ou opinologues s’enchainent sur les plateaux télé, et que cela peut parfois faire sourire. 

Et après , Karine Lacombe ou encore Frédérique Jacobs (une infectiologue belge qui avait eu la brillante idée de proposer de fêter Noël en juillet “quand il fera beau”), c’est maintenant au tour de Martin Blanchier de sortir du panier et de briller à son tour par ses bonnes idées.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’épidémiologiste avait l’air particulièrement remonté contre “les jeunes qui font la fête”.

Une amende bien salée

Depuis quelque temps, Martin Blanchier est un habitué des plateaux télé, et il a récemment profité de sa présence sur l’un d’entre eux pour proposer son idée d’amende.

Un jeune est pris en flagrant délit de faire la fête ? PAF 10 000 euros d’amende et c’est réglé, on n’en entendra plus parler.

Heureusement pour le grand public et l’opinion générale, certains de TPMP n’étaient pas d’accord avec cette proposition et ont souhaité ouvrir le débat, à commencer par Raymond Aabou, qui avait un avis bien tranché sur la question.

« Je vous aimais beaucoup parce que je vous voyais sur les plateaux télé, mais là… de sortir des conneries comme ça… 10 000 euros d’amende… (…) Vous dites les soirées ; 150 euros. Qui met 150 euros pour aller à une soirée ? Moi les gens que je connais, on ne met pas 150 euros pour aller à une soirée, on peut aller à une soirée en mettant 30 euros, 40 euros, 50 euros.“, a argumenté Raymond Aabou,  visiblement agacé contre la proposition de l’épidémiologiste.

Un montant d’autant plus révoltant, lorsque l’on sait que les crimes de violences (par exemple les violences conjugales qui ont explosé durant le ), les agressions en tout genre ou les viols passent la plupart du temps entre les mailles du filet de la justice.

“C’est des jeunes, vous les plombez direct dans la vie avec 10 000 euros d’amende ? Il y a des mecs qui font les plus grosses saloperies sur terre… » a conclu le chroniqueur de TPMP.

« C’est pas que à cause des fêtes ! »

« Et bien ils n’ont qu’à pas faire de fête quand on leur dit de ne pas en faire. Là on est confinés à cause de ces comportements !« , a contre attaqué Martin Blachier, planté sur ses positions et bien droit dans ses bottes. 

Mais cette réponse n’a finalement fait qu’agacer encore davantage le chroniqueur de TPMP : « C’est pas que à cause des fêtes ! On nous dit : ‘les clusters c’est au travail et à l’école !’« . 

Pourtant et bizarrement, ces fameux clusters eux, sont maintenus ouverts tandis que les lieux de rassemblement nocturnes et festifs (et donc “improductifs” d’une certaine manière) sont fermés.

Le métro-boulot-dodo dans toute sa splendeur.

Mais l’épidémiologiste a rebondi : « 10 000 euros, c’est rien, comparés aux 100 milliards d’euros que coûte ce confinement. C’est notre génération qui s’endette sur 30 ans pour payer 100 milliards d’euros parce qu’il y a quelques personnes irresponsables qui ont fait des fêtes alors qu’on n’a cessé de leur dire de ne pas le faire« , a-t-il conclu.

Sur Twitter, les commentaires ont fusés.

 


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !