Donald Trump, mauvais perdant ? Il risque d’être viré de la Maison-Blanche !

Les élections américaines font la Une des journaux depuis quelques jours. Joe Biden déclaré vainqueur dans l’après-midi du samedi 7 novembre dernier était au coude à coude avec le président sortant Donald Trump.

Donald Trump veut interdire TikTok

Cependant, avant le verdict final, ce dernier et son clan contestaient déjà une probable victoire de son opposant, au risque de se faire déloger.

Depuis quelques jours, les élections américaines ont tenu le monde entier en haleine. À la une, les républicains représentés par encore il y a quelques heures, affrontent le clan des démocrates porté par . Longtemps restés au coude à coude, c’est finalement ce dernier qui atteindra le total de points nécessaire pour siéger à la Maison-Blanche. Néanmoins, les choses sont loin d’être terminées à en croire Donald Trump. Contestant les résultats bien avant l’annonce de la victoire finale de Joe Biden, le probable président sortant pourrait même se voir évacuer de force par le parti Biden. Apprenez-en plus dans la suite.

Des élections truquées selon Donald Trump !

 

Voir cette publication sur

 

Une publication partagée par President Donald J. Trump (@realdonaldtrump) le

Le monde entier est prêt à se plier face à la décision finale qui donne Joe Biden vainqueur des élections présidentielles américaines 2020. Celui-ci s’apprêtera à entrer en fonctions comme étant le 46e président des États-Unis en janvier 2021. Cependant, Donald Trump n’est pas du tout de cet avis. Le président sortant à en croire ses récentes sorties serait bien engagé à contester les résultats de ces élections qu’il juge truquées par le clan qui l’affronte aux urnes.

D’après les informations recueillies de CNN, Donald Trump n’a toujours pas rédigé un discours de défaite et aurait même annoncé à ses proches n’avoir aucune intention d’approuver cette élection. À ce propos, l’idée du refus simple de dire adieu à la Maison-Blanche commence à faire plus de vague. Le porte-parole de Joe Biden en la personne d’Andrew Blakes a lui déclaré qu’il n’allait en aucun cas hésiter à faire recours à la sécurité pour faire déloger Donald Trump par la force.

Selon ses propos, le américain a bien la possibilité d’accompagner les intrus hors de la Maison-Blanche. Si on devait finalement aboutir à cette issue, il s’agirait alors d’un des événements les plus surréalistes qu’aient connu les États-Unis d’Amérique.

Des procédures judiciaires seront entamées par Donald Trump !

Le jeudi dernier, Donald Trump a eu l’occasion d’offrir au monde entier une prise de parole complètement particulière. On a pu comprendre qu’il recommandait à son adversaire de ne pas se précipiter pour revendiquer la victoire. Selon l’ex-Président (si on se fie aux résultats actuels), il aurait entamé des procédures judiciaires qui viennent juste de débuter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par President Donald J. Trump (@realdonaldtrump) le

Après avoir affirmé qu’il avait des avances assez importantes dans certains États la nuit des élections et que celles-ci se sont envolées comme par miracle les jours suivants, il a tenu à notifier qu’elles pourraient apparaître au cours des procédures judiciaires dans lesquelles lui et son clan se sont lancés.

Pourquoi le président sortant pense-t-il que les votes ont été truqués ?

Pour Donald Trump, une victoire de Joe Biden ne serait possible que grâce aux ‘’bulletins illégaux’’ et à cause des médias. En effet, selon ses propos, en comptant les votes en présentiel (bulletins légaux), il sort vainqueur sans aucun doute. Cependant, les votes par correspondance (bulletins illégaux) dans ce cas d’espèce seraient l’option par laquelle ses opposants pourraient le battre. L’homme fort américain a mené campagne contre le vote par correspondance depuis un moment et l’a d’ailleurs trouvé vulnérable aux fraudes électorales.

En Pennsylvanie, État très décisif dans cette course à la Maison-Blanche, c’est près de 2.5 millions de bulletins qui ont été envoyés par correspondance. Parmi ces derniers, on dénombre 65.5% d’électeurs enregistrés comme démocrates sur les listes électorales selon le US Elections Project. Les instituts de sondage également ont pris cher avec le président sortant qui les accuse d’avoir essayé d’empêcher les électeurs de se rendre aux urnes. Ces élections sont probablement loin d’être terminées.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.